© 2008-20 www.cemil.fr - Artiste engagé indépendant

  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube
  • Deezer - White Circle

Les bouchers-charcutiers reçus au ministère de l'Intérieur

July 3, 2018

Ces derniers temps, on a régulièrement lu dans la presse les récits d'attaques de vitrines de commerces vendant des produits dits "animaux" (boucheries, charcuteries, poissonneries, etc.) ou plus largement des enseignes symboliques (Mc Donald's, etc.) visées par des antispécistes et anticapitalistes.

Il y a peu, les bouchers-charcutiers de France réclamaient une protection policière.

 

Il n'en fallait pas plus pour que certains parlent désormais de "groupuscules" violents, stigmatisant les vegans et déplaçant alors la violence qu'ils dénoncent (celle de l'élevage, des abattoirs, etc.) sur eux-mêmes.

 

 

Mais aujourd'hui c'est une étape de plus qui vient d'être franchie.

 

Les professionnels de la viande ont été reçus mardi à 11h par un "conseiller police" du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, pour "éviter une propagation des violences". (sources)

 

"On souhaite vraiment enrayer ce phénomène de violences et condamner les personnes responsables d'actes de violence", a déclaré un porte-parole de la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT).

 

C'est inédit et à la fois c'est, pour moi, une bonne nouvelle.
Tout simplement car les actions (toutes confondues) menées par les citoyens antispécistes, poussent les acteurs politiques comme la profession "viande" à réagir.

 

Bien sûr, il faut lire correctement les choses : nous sommes à une étape charnière.

Le risque de voir criminaliser les mouvements militants est grand.

Cela n'étonnerait personne, c'est monnaie courante.

Mais il me semble qu'il s'agit là d'une réaction naturelle d'un marché pesant des milliards d'euros, qui jamais ne laissera gentiment la place à quelconque bon sens.

 

C'est un rapport de force qui est juste de mener, sur la durée, pour atteindre des objectifs de justice en faveur de l'intérêt général et non plus de seulement quelques uns.

 

Il y a aussi le débat passionnant des méthodes de militantisme : pacifiques ou violentes?

 

Fait est que ce sont bien des actes dits "violents" qui ont permis à ce que le débat politique de fond soit aborder médiatiquement et jusqu'au gouvernement.

Tandis que d'autres voix s'élèvent pour dénoncer ce qu'elles pensent être contre productif pour la cause.

 

Et ton avis à toi?

L'espace commentaire est juste en dessous.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload